ANNE-MARIE CHAGNON, UNE FEMME DE COEUR

Anne-Marie Chagnon est une femme passionnée et passionnante. Impliquée dans sa communauté et authentique, elle est attachante. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec elle en vue de sa présentation lors du Thé à la Mode du samedi 18 avril à l’Auberge Saint-Antoine.

AMC_logo_FaitMain (1)

Cette année, vous fêtez vos 20 ans. Pouvez-vous nous raconter vos débuts?
Je me souviens que toute petite, je ne me demandais pas ce que j’allais « être ou faire » quand je serais grande, mais bien ce que j’allais « bâtir » ! Je baignais dans une culture d’entreprenariat familial transmis par mes parents à travers leurs actions et leurs valeurs ; mes parents étaient entrepreneurs et travailleurs autonomes. Rapidement, j’ai eu envie de devenir entrepreneure, encouragée par mes parents qui ont nourri ce goût chez moi.

En fait, bien avant la création de l’entreprise, dès le cégep, je faisais des bijoux que je vendais aux Tams-tams Jams du Mont-Royal, dans la rue, dans des festivals. Il y a 20 ans, ce sont les premières ventes à des boutiques qui m’ont poussé à fonder l’entreprise, à professionnaliser lentement le travail que je faisais. J’étais encore aux études, en arts visuels à l’UQAM mais, petit à petit, l’entreprise prenait forme, au point où c’est devenu mon métier de créer des bijoux!

Mes parents m’ont toujours incitée à suivre mes passions et à exploiter mes forces : c’est ce que j’ai fait, et c’est tout naturellement que l’entreprise a été fondée. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, je travaille même avec mon frère, qui est directeur général! Je suis fière de continuer à faire tous mes bijoux ici, au Québec, et d’employer une quarantaine de personnes à mon atelier de Montréal.

AMC_Micheline_BlushBracelet Micheline en blush, printemps 2015

Vous avez plusieurs collections. Comment les différenciez-vous?
Pour commencer, je trouve important de présenter ce qui les rapproche. Ma démarche de création est toujours la même : je conçois et crée moi-même toutes les pièces qui composeront les bijoux. J’utilise une technique artisanale qui s’appelle la cire perdue : je sculpte et façonne les pièces dans la cire. Toutes les pièces qui composent mes bijoux sont donc exclusives puisque je les ai inventées! Ensuite, toutes ces pièces maîtresses que je crée sont moulées, puis d’étain coulées à mon atelier même ou reproduites par des artisans spécialisés dans le travail de  l’étain, étain plaqué, verre, résine, ou toute autre matière.

En fait, c’est comme si je créais chaque année un nouvel alphabet , à partir de lettre toutes neuves que j’ai inventées, pour créer des mots et des phrases uniques, les bijoux, qui racontent une histoire originale, la collection.

À chaque année, donc, toute la base est différente pour raconter une nouvelle histoire née de l’inspiration à l’origine de mon processus créatif. Du coup, ce qui distingue fondamentalement une collection de l’autre, c’est mon inspiration et ce que je vis au moment de la création. Chaque année, une inspiration domine, en lien avec les gens qui m’entourent et qui sont importants pour moi, en lien avec les événements marquants de ma vie à ce moment-là. Cette année, par exemple, pour mes 20 ans de création, je renoue avec des formes de mes tout débuts et les bijoux portent le nom de plusieurs des personnes qui ont marqué mon histoire – même s’il y en a beaucoup plus de personnes qui me sont chère que de bijoux dans la collection 2015!

On retrouve dans chaque collection une partie de mon état d’esprit, de mes émotions, des goûts qui m’habitent cette année-là, et bien sûr les palettes de couleurs, les textures, les matières que j’ai envie d’explorer. Je suis très curieuse, et je pense que ça paraît, au fil du temps, au fil des collections.

AMC_Philippe_AquaCollier Philippe en aqua, printemps 2015

Quelles sont vos sources d’inspiration?
L’humain! Toutes les créations humaines. Et l’humain en général. C’est ça qui me fascine. Il y a bien sûr tout l’univers des arts visuels, de la peinture à l’architecture en passant la photographie, mais aussi la musique m’inspire beaucoup. Mais c’est plus que ça. En conversation avec quelqu’un, juste regarder son style, ses gestes, sa posture, la manière dont tombe ses cheveux sur ses épaules, tout ça peut me donner des idées – et ça c’est seulement le côté extérieur de l’humain! Tout le côté cérébral, comportemental, émotif et émotionnel de l’humain, me fascine tout autant.

Mon travail de la matière est vraiment lié à l’humain, à ses imperfections, à son unicité, à la façon que chacun a d’être différent et beau à sa manière, à la fois étrange et magnifique, toujours remarquable.

Je suis un humain, et les humains m’attirent! Ce n’est vraiment pas plus compliqué que ça, même si l’humain est peut être d’une complexité effarante! (rires)

AMC_Sabrina_00Collier Sabrina, collection printemps 2015

Anne-Marie Chagnon, c’est une marque, un gage de qualité, mais c’est également une entreprise bien ancrée dans sa communauté et qui s’y engage. De quelle façon est-ce que vous impliquez-vous?
D’abord, je m’implique par ma détermination et ma fierté à fabriquer ici, au Québec, tous mes bijoux que l’on retrouve sur cinq continents. Malgré les défis que cela représente, c’est absolument primordial pour moi de m’engager de la sorte dans ma communauté par la création: la création artistique à l’origine de mes bijoux (et de mes toiles!), la création d’emploi et la création d’une expertise locale de renommée internationale par la création et la production de bijoux de qualité supérieure, la création d’un milieu de travail où règnent la conciliation travail-famille.

Ensuite, je m’implique auprès de plusieurs causes parce que… ça me tente  et ça me passionne de le faire! Au fil des ans, nous avons développé trois principaux programmes d’appui à la communauté. Chaque année, nous offrons quelque 15 000 $ de bijoux en commandites à des organismes qui réalisent des levées de fonds; chaque année, nous organisons aussi à l’Espace galerie de mon atelier plus de 12 soirées de ventes-bénéfices dont les profits sont versés à des organismes; enfin, chaque année, je crée aussi une ou des collections-bénéfice de bijoux exclusives pour supporter des causes qui me tiennent à cœur, bijoux que tiennent nos boutiques détaillantes partout dans le monde.

Cette année, à titre d’exemple, je suis vraiment heureuse de collaborer avec toute l’équipe de l’Institut du cancer de Montréal et ses ambassadrices Nathalie et Sylvie Moreau, dans le cadre de la collection-bénéfice « Bijoux porteurs d’espoir » que j’ai conçue spécialement pour contribuer à la recherche sur le cancer de l’ovaire. Ces femmes magnifiques sont stimulantes, pleines d’entrain et d’énergie, motivées et motivantes; on relève plein de défis avec elles, à leurs côtés, et ça nous enrichit beaucoup. La plus petite équipe chez Ciné Tapis Rouge, grâce à qui j’ai eu l’occasion de co-créer quatre bijoux pour une autre collection-bénéfice, « Tapis Rouge », en appui au rayonnement international du cinéma indépendant québécois, est aussi extraordinaire.

Participer à différents projets, faire des rencontres, relever des défis et trouver des solutions, dans le but d’améliorer ma communauté, c’est quelque chose qui m’allume.

AMC_TapisRouge_HeleneFlorent_rapprocheCollection Tapis Rouge, bague Hélène Florent

5. Le 18 avril prochain, vous présenterez vos collections au Thé à la Mode de l’Auberge Saint-Antoine. À quoi les participants doivent-ils s’attendre?

À découvrir une collection de parures versatiles et remarquables qui s’agencent avec dans toutes les  façons d’être des femmes, peu importe l’occasion ou leur état d’âme, pour amplifier leur personnalité. Par exemple, tu as envie d’être naturelle, de porter une petite robe fleurie et des sandalettes, le bijou va exprimer avec toi cette émotion. Si tu as plutôt envie d’être celle avec qui tout le monde veut passer du temps dans une soirée à cause de ce que tu dégages, le même bijou peut aussi communiquer cela. Les femmes me disent souvent que mes bijoux dégagent beaucoup d’émotion, que les porter les met en contact avec la force et leur confiance en elles, que porter mes bijoux assouvit le désir d’expression de soi de celles qui les choisissent. Fascinée par l’humain parfaitement imparfait et habitée par le désir d’offrir des parures pour faire briller les femmes dans toute leur unicité et leur authenticité, c’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire!

Voilà donc ce que les participants du Thé à la Mode peuvent s’attendre à découvrir. Nous présenterons les deux collections-bénéfice dont je vous ai parlé, Espoir et Tapis Rouge, ainsi que la collection printemps/été 2015 qui arrive en boutique ces temps-ci.

En grande primeur, nous présenterons aux participants du Thé à la Mode des nouveautés de la collection automne/hiver 2015 dont je viens de finir la création!

AMC_Diane_NoirCremeBlackCreamBoucles d’oreilles Diane, collection printemps 2015

Que nous réserve l’avenir signé Anne-Marie Chagnon?
Pour marquer le coup des 20 ans de création, plusieurs beaux projets et activités s’en viennent! D’abord, je réalise deux expositions à partir du 1er mai et jusqu’au 14 juin à la Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce.

La première exposition est Rétrospective : 20 ans d’histoire en bijoux. 20 ans de bijoux, c’est pas rien! Je suis en plein là-dedans en ce moment, en train de choisir les créations qui feront partie de l’exposition, et je suis moi-même fascinée par ce que j’y redécouvre! J’arrive parfois à me souvenir ce que je portais, ce que j’avais en tête ou même avec qui j’étais quand je créais ces bijoux-là. C’est tout un plongeon dans mon passé et je trouve ça très nourrissant pour mes créations futures.

L’autre exposition est Amorce, ma toute première exposition individuelle de peinture. C’est une nouvelle expérience pour moi, qui nourrit aussi ma créativité. Ce sont des vases communicants, la création de bijoux et la peinture. Ça fait longtemps que je mélange les deux formes d’art, que l’un inspire l’autre, et vice-versa; on retrouve dans certains de mes bijoux des croquis que j’ai moi-même tracés, et on peut identifier des liens créatifs entre certaines toiles et certains bijoux. Cette année, j’ai d’ailleurs choisi de présenter un bijou sur une de mes toiles en couverture du catalogue de la collection printemps/été 2015!

Avec Rétrospective et Amorce, ces deux passions prennent maintenant vie, de façon indépendante et autonome, et c’est aussi une découverte magnifique pour moi. C’est une très belle aventure, et j’espère que c’est ce que les gens vivront quand ils viendront voir l’exposition.

Pour présenter Rétrospective et Amorce, et un peu pour raconter les grands moments des 20 dernières années, nous lancerons un microsite le 27 avril, directement à www.annemariechagnon.com. La refonte complète du site Web suivra d’ici l’automne.

En même temps, avec les ambassadrices de l’Institut du cancer de Montréal, Nathalie et Sylvie Moreau, nous partons dans un tournée qui sillonnera le Québec jusqu’à la fête des Mères : les « Journées de l’Espoir » nous amènerons à visiter des boutiques et à rencontrer les gens à Gatineau le samedi 11 avril, à Québec le dimanche 19 avril (le lendemain du Thé à la Mode) et à Trois-Rivières le samedi 25 avril. La tournée se conclura le samedi 2 mai avec une Journée nationale de l’Espoir auxquelles les boutiques détaillantes de partout au Québec sont invitées à participer!

AMC_CollierNecklace_Espoir

Comme toujours, j’ai beaucoup de projets en tête. Qui sait ce que l’avenir nous réserve!

Signature-manuscrite-Lara-FULL


Pour assister au Thé à la Mode : http://www.talm7.eventbrite.com ou 418-692-5007, poste 6133

Thé à la Mode : www.thealamode.com

Anne-Marie Chagnon : www.annemariechagnon.com

Advertisements